Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

actualités

Articles récents

Appel au Conseil national et au Conseil des États

Le Parlement prévoit une réduction massive de la protection contre le bruit. Au lieu de s'attaquer au bruit à la source, on veut permettre la construction de nouveaux logements dans des endroits très exposés au bruit et introduire des valeurs limites plus élevées pour le bruit des avions - précisément là où la population devrait être particulièrement protégée. Signez notre appel au Conseil national et au Conseil des Etats afin d'empêcher le démantèlement prévu de la protection contre le bruit.

Le Conseil des Etats va droit dans le mur en matière de protection contre le bruit – La Ligue suisse contre le bruit est prête à lancer un référendum

Le Conseil des Etats maintient, même dans le cadre de l'élimination des divergences, le démantèlement radical de la protection contre le bruit. Au lieu de veiller à ce que le bruit des transports diminue et à ce que l'architecture soit de bonne qualité en matière de bruit, il veut permettre la construction de logements dans des endroits très bruyants. C'est irresponsable du point de vue de la santé publique et de l'hygiène des logements, et cela aura de graves conséquences pour les personnes qui devront vivre dans ces logements. La Ligue suisse contre le bruit est prête à lancer un référendum.

Journée noire pour la population touchée par le bruit

Après le Conseil des Etats, le Conseil national a lui aussi décidé d'affaiblir massivement la protection contre le bruit. Au vu de la nocivité avérée du bruit, cette décision est irresponsable et a de graves conséquences sur la santé et la qualité de vie de la population. Si le projet n'est pas amélioré de manière substantielle lors de l'élimination des divergences, la Ligue suisse contre le bruit lancera un référendum contre ce projet mal ficelé.

L’interdiction de la vitesse à 30 km/h affaiblit la protection contre le bruit

Avec la menace d'un affaiblissement massif de la protection contre le bruit pour les nouvelles constructions dans le cadre de la révision de la loi sur la protection de l'environnement, la nécessité de mesures à la source augmente fortement. «Il est absurde et irresponsable de restreindre en même temps ces possibilités et de rendre ainsi impossible une protection suffisante contre le bruit pour les bâtiments existants», déclare Stéphanie Conrad, directrice de la Ligue suisse contre le bruit.
Aller au contenu principal