À propos de nous

Nous participons activement à l’élaboration des conditions-cadres politiques pour une protection efficace contre le bruit, nous prenons part à des consultations, nous nous mettons en réseau avec des représentant·e·s au niveau fédéral, cantonal et communal et nous sensibilisons le public aux effets néfastes d’une exposition inutile au bruit sur la santé.

Ci-dessous, vous pourrez faire connaissance avec notre comité et notre secrétariat, découvrir l’histoire de la Ligue contre le bruit, consulter nos publications et trouver nos coordonnées.

Nous sommes la seule ONG suisse qui se concentre exclusivement sur la réduction du bruit.

Compétence, engagement et réseau

Comité

Le comité de la Ligue contre le bruit se compose d’expert·e·s dans les domaines de la politique, du droit, de la protection contre le bruit et de la santé qui s’engagent bénévolement. Le comité se réunit régulièrement pour planifier les priorités thématiquess, dont il délègue ensuite la mise en œuvre au secrétariat.

gabriela-suter-hero-2019-landscape
Gabriela Suter
Présidente

Gabriela Suter (née en 1972) travaille comme historienne indépendante. Depuis 2019, elle est conseillère nationale et, à ce titre, membre de la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie CEATE-N.

En tant que vice-présidente de Swissolar et membre du comité directeur de swisscleantech, Gabriela Suter s’engage dans d’autres organisations actives au niveau national.

Martin
Martin Looser
Vice-président

Avocat, Martin Looser a étudié le droit à Berne et est partenaire d’un cabinet d’avocats spécialisé en droit public à Zurich. Son activité est centrée sur les domaines du conseil et des contentieux ainsi que sur la rédaction d’expertises, principalement dans les domaines du droit de l’environnement, de la construction et de l’aménagement du territoire.

Peter_Mohler
Peter Mohler
Membre

Peter Mohler est l’ancien responsable de la protection contre le bruit du canton de Bâle-Ville. Grâce à sa longue expertise, ce spécialiste constitue l’épine dorsale du comité. Au sein de l’équipe de conseil de la Ligue contre le bruit, il apporte son aide et ses conseils aux personnes concernées par le bruit.

Sophie
Sophie Ribaut
Membre

Sophie Ribaut a étudié à l’Université de Neuchâtel et à l’Université de Zurich. Dans le cadre de son activité d’avocate, elle est spécialisée dans les domaines du droit immobilier, du droit de la construction et du droit de l’environnement. Les projets d’aménagement du territoire, les procédures de permis de construire et les procédures d’assainissement, notamment en matière de nuisances sonores, intéressent tout particulièrement Sophie Ribaut, qui s’occupe des questions juridiques au sein de l’équipe de conseil et représente également le comité en Suisse romande.

nicole
Nicole Baumann
Membre

Nicole Esther Baumann est titulaire d’un diplôme fédéral de naturopathe et estdiplômée en médecine naturelle MTC/TEN. Elle est membre de l’APA (Médecins avec pharmacie de cabinet), du RME (Registre de médecine empirique), des MfE (Médecins en faveur de l’Environnement) et siège au comité de MTC sans frontières.

Nicole Baumann apporte également son expertise liée aux dangers de l’exposition au bruit à l’équipe de conseil.

Nous sommes là pour vous

Secrétariat

Le secrétariat de la Ligue contre le bruit s’occupe des demandes des membres, organise des événements et coordonne les différentes activités au niveau politique, en contact avec l’administration et les services chargés de la mise en œuvre de mesures au niveau fédéral, cantonal et communal.

2024 LL FBInsta (1)
Stéphanie Conrad
Direction du bureau
IMG_4586
Jérôme Strijbis
Direction administrative
anselma
Anselma Künzle
Affiliation, projets
melanie
Melanie Baer
Coordination et communication

histoire

Succès de la Ligue contre le bruit

La Ligue contre le bruit existe depuis 1956, date à laquelle elle a été fondée sous le nom de «Ligue suisse contre le bruit». Les activités de l’organisation évoluent avec les besoins de la population, en fonction de l’impact du bruit nuisible et inutile sur la population et sur l’environnement ainsi qu’en fonction du nombre de personnes concernées.

urkunde
Création de
Les débuts de la Ligue contre le bruit

Après la Seconde Guerre mondiale, le bruit et la lutte contre le bruit deviennent une préoccupation majeure en Suisse. Les travaux de construction, source croissante de nuisances sonores (à l’instar de l’interminable chantier «Jelmoli») à Zurich provoquent l’indignation de la population. Un nombre croissant de personnes sont agacées par l’augmentation du bruit du trafic aérien. De nombreuses personnes concernées par le bruit, des spécialistes et des politiciens commencent à s’intéresser de près au thème du bruit et de la lutte contre le bruit, parmi lesquels des personnalités telles que l’avocat Otto Schenker-Sprüngli, le professeur Karl Oftinger, le professeur Hans Huber, le professeur Willy Furrer, le médecin Otto Spühler et de nombreux autres.

Le 22 août 1956, la Ligue suisse contre le bruit voit le jour à l’EPF de Zurich.

Par la suite, de nombreux politicien·ne·s rejoignent la Ligue contre le bruit, dont Markus Feldmann, alors conseiller fédéral, le conseiller aux États Rudolf Stüssi, le conseiller national Philipp Schmid-Ruedin et de nombreux autres.

18
mars
1956
laermbekaempfung
Rapport public
La lutte contre le bruit en Suisse

Grâce aux contacts avec le monde politique, le rapport «La lutte contre le bruit en Suisse» paraît en 1963. Le débat sur le bruit nuisible et incommodant stimule les efforts visant à inscrire un article sur la protection de l’environnement dans la Constitution et à créer ensuite une loi sur la protection de l’environnement.

1963
bundeshaus 1986
Succès politique
L’ordonnance sur la protection contre le bruit entre en vigueur

La loi sur la protection de l’environnement entre en vigueur en 1985 et l’ordonnance sur la protection contre le bruit en 1987. Les combattants du bruit de la première heure pensent désormais être arrivés au but. Il ne reste plus qu’à appliquer la loi et ce sera la fin des nuisances sonores. Aussi la Ligue suisse contre le bruit perd-elle son esprit combatif d’antan et ne déploie plus guère d’activités.

1987
tsrassenlärm
manque de volonté politique
L’augmentation du trafic annule le progrès

Au début du XXIe siècle, il apparaît de plus en plus clairement que l’augmentation constante du trafic annule les progrès réalisés jusque-là dans la lutte contre le bruit. De plus, il manquait une volonté politique de s’occuper sérieusement des assainissements. Des «allègements» sont accordés en masse, au point que Peter Ettler, futur président de l’association, déclare à ce sujet:

«La loi sur la protection de l’environnement protège le bruit (de la circulation) et non les personnes.»

En 2003, Robert Hofmann, ancien chef du département Acoustique / Réduction du bruit de l’EMPA, prend la présidence. Avec BruitInfo, l’association se dote d’un bulletin d’information attrayant. Le congrès organisé à l’occasion du 50e anniversaire de la Ligue contre le bruit la place en putre sous le feu des projecteurs. En s’engageant pour l’assainissement phonique du trafic ferroviaire et la loi fédérale correspondante, la Ligue contre le bruit montre qu’elle est capable d’exercer une influence politique et de faire bouger les choses. Cela permet à l’association d’enrayer la baisse du nombre de ses membres, mais pour la renforcer financièrement, l’acquisition de nouveaux membres sera indispensable.

2003
ettler_timeline
Transformation et extension
Une stratégie d’avenir

Sous la direction de Peter Ettler (président de septembre 2010 à 2021), le comité formule la stratégie de l’association, lors d’un atelier stratégique en 2013: «La création des conditions permettant d’être perçus comme une organisation compétente, solide, à la pointe du progrès, active, fraîche et impertinente. Dans ce but:

  1. nous développons une image cohérente et actuelle
  2. nous cérons des instruments qui soutiennent notre travail de relations publiques.
  3. nous réalisons chaque année une action thématique
  4. nous accompagnons chaque action d’un travail médiatique.
2013
gabriela-suter-hero-2019-landscape
Une plus grande influence sur la politique
La conseillère nationale Suter à la présidence

Le prochain changement de présidence correspond également au retour de l’influence de la politique. La conseillère nationale Gabriela Suter, une politicienne pur-sang engagée, est la première femme à prendre les rênes de l’association. Les ambitions déjà formulées sont réaffirmées une nouvelle équipe est nommée au secrétariat: dès début 2022, la responsabilité opérationnelle est confiée à des spécialistes des organisations à but non lucratif. Ces derniers prendront des mesures pour numériser les processus administratifs, analyser les besoins dans le domaine de la collecte de fonds et organiser le premier congrès depuis cinq ans, et marquer ainsi les années 2020 d’un premier temps fort.

2021
Laermliga_Fabiana Nunes_LOW-0848
Un grand écho et la promesse d’atteindre plus
Conférence nationale

La conférence nationale du 8 novembre 2022 s’est consacrée, outre au thème principal des dangers du bruit pour la santé, aux radars antibruit, accordant ainsi une attention nationale à cet instrument. Son développement et son introduction éventuelle dans le cadre des mesures contre le bruit inutile de la circulation ont été largement discutés par la suite.

En 2022, d’autres activités et événements ont permis de débattre largement du bruit et de le faire figurer parmi les thèmes sociétaux urgents.

2022

Publications

Rapports annuels

Soutien et mise en réseau

Nous travaillons avec les partenaires ci-dessous

Office fédéral de l’environnement
Cercle Bruit
KLUG / CESAR

Contact

Comment nous rejoindre

Ligue suisse contre le bruit
Hermetschloostrasse 70
8048 Zurich

043 443 10 00
info@laermliga.ch

Du lundi au jeudi: 9h00 – 11h45 et 13h00 – 17h00
Vendredi: 9h00 – 11h45

Les visites au secrétariat ne sont possibles que sur rendez-vous.

Aller au contenu principal