La nouvelle présidente!

Élection de la conseillère nationale Gabriela Suter à la présidencede la Ligue suisse contre le bruit

Avec la conseillère nationale Gabriela Suter, la Ligue suisse contre le bruit trouve la candidate idéale à sa présidence. Elle s’engage politiquement en faveur de transports plus écologiques et climat compatibles et d’une meilleure protection des victimes du bruit en Suisse. Elle succède à Peter Ettler, une référence en matière de lutte contre le bruit, qui, grâce à son expertise, a transformé l’association qu’il a présidé pendant de nombreuses années en une organisation à but non lucratif qui force le respect.

L’assemblée générale de la Ligue suisse contre le bruit a élu hier la conseillère nationale Gabriela Suter présidente de l’association. La Ligue contre le bruit se réjouit d’avoir à sa tête une personnalité qui, dans le cadre de son mandat politique, s’engage activement en faveur d’une politique des transports plus écologique et climat compatible et pour une meilleure protection des 1,1million de victimes du bruit en Suisse. Ses deux initiatives parlementaires contre les véhicules trop bruyants et pour l’utilisation de radars sonores ont capté l’attention au niveau Suisse et suscité l’intérêt de nos voisins.

La Ligue contre le bruit remercie Peter Ettler pour son infatigable engagement tout au long de ces nombreuses années. Le comité de l’association accueille pour sa part deux nouveaux membres: Nicole Esther Baumann, naturopathe de Bâle-Campagne, et Werner Kälin, conseiller en communication du canton de Glaris. Aux côtés des membres réélus que sont les avocat·es Martin Looser (Zurich) et Sophie Ribaut(Zurich, Jura) et de l’ancien responsable de la protection contre le bruit de Bâle-Ville, Peter Mohler, ils forment le nouveau comité.

La Ligue suisse contre le bruit s’engage depuis 65ans, au niveau juridique et politique, pour laréduction du bruit et vise particulièrement ses 3sources principales: la route, le rail et le trafic aérien.Son objectif est de diminuerle bruit à la source et de limiter les nuisances sonores à un niveau acceptable pour la santé. Chaque année, le bruit routier est responsable d’environ 500décès et causeplusieurs milliers de maladies. Son coût économique est colossal.

La nouvelle présidente, Gabriela Suter, l’a exprimé clairement dans son discours inaugural: «Il est temps d’opérerun changement de paradigme en termes de protection contre le bruit: il s’agit de réduire le bruit autant que possibleet nonaussi peu que nécessaire. La Ligue contre le bruit doit donc faire plus de bruit et présenter davantage de sujets liés à la protection contre le bruit aux parlements. Nous voulons être la voix des1,1 million de victimes du bruit de Suisse, les mettre en réseau et unir nos forces.» Le nouveau comité tient particulièrement à augmenter le nombre des membres et leur activité. La Ligue suisse contre le bruits désire en outre se connecterà l’échelle internationale,de premiers contacts ont d’ores et déjà été établis.

Retour