Il est temps que la politique tape sur les doigts de l'industrie automobile

La politique de lutte contre le bruit des dernières années s’est soldée par un échec, malgré les milliards investis. Aujourd’hui encore, des millions de personnes sont exposées à un bruit nuisible. Les études scientifiques démontrent que le niveau sonore continu habituel des routes de transit augmente les risques liés à la santé de 15 à 20%.

Un changement de paradigme s’impose en matière de protection contre le bruit : il est temps de mettre fin aux astuces consistant à faire respecter les valeurs limites uniquement sur le papier et de mettre en place une protection efficace de la population.